On a découvert un oiseau extrêmement rare en Colombie

C’est le deuxième du genre observé en plus de 100 ans!

Pas Bêtes Du Tout
Pas Bêtes Du Tout
Publié il y a 4 mois
On a découvert un oiseau extrêmement rare en Colombie
Facebook

Un biologiste et ornithologue néo-zélandais en vacances en Colombie a fait une découverte rare alors qu’il se trouvait dans la région de Manizales.

Le professeur Hamish Spencer, biologiste évolutionniste à l’Université d’Otago, a trouvé par hasard un spécimen de Tangara, un oiseau déjà particulier pour sa couleur émeraude. Mais celui-ci était encore plus étonnant. 

En effet, l’animal est à moitié mâle et à moitié femelle!

Le professeur était en compagnie d’un   ornithologue amateur du nom de  John Murillo, quand il s’est  attardé sur un oiseau bien étrange.

Les deux hommes ont partagé leur découverte dans le Journal of Field Ornithology.

Ce qui a attiré l’attention des deux observateurs chez ce  qu’ils Tangara émeraude (Chlorophanes spiza) a été son plumage qui montrait une réalité biologique totalement unique.

L’oiseau en question  arbore  une moitié du corps de couleur verte et l’autre moitié de couleur bleue. Ce phénomène est appelé « gynandromorphisme bilatéral ». Cela veut dire que , 50% des caractéristiques d’un animal sont masculines et 50% sont féminines. Un oiseau mi-mâle et mi-femelle.

On a découvert un oiseau extrêmement rare en Colombie
Hamish Spencer / John Murillo

Normalement, les femelles Tangara émeraude sont totalement vertes, alors que les mâles sont de couleur bleu. Cet oiseau est seulement le deuxième du genre a avoir été observé depuis plus d’un siècle!

Une découverte enivrante pour le biologiste néo-zélandais, qui s’estime très chanceux d’avoir pu observer un tel spécimen à l’état naturel.

« De nombreux ornithologues amateurs pourraient passer toute leur vie sans voir de gynandromophisme bilatéral chez aucune espèce d'oiseaux. Le phénomène est extrêmement rare chez les oiseaux, je ne connais aucun exemple en Nouvelle-Zélande. C’est très frappant, j’ai eu le privilège de le voir », a-t-il confié.